C.H AVEC AFP

Un vautour d’une réserve israélienne a été capturé après avoir passé la frontière avec le Liban. L’oiseau, qui a été suspecté d’espionnage, a été relâché.

L’Autorité israélienne de la nature a affirmé mardi qu’un vautour de l’une de ses réserves avait été capturé après avoir passé la frontière avec le Liban. La cause : ce dernier était accusé d’être un espion israélien. Elle a été alertée de cette capture par des allégations et des photos postées sur Facebook. Celles-ci montrent un vautour portant une bague d’identification israélienne et un émetteur de location, capturé par des habitants de Bint Jbeil, dans le sud du Liban, a déclaré sa porte-parole, Tali Tenenbaum.